Retour à l’essentiel et changement de vie

Dans ce nouvel article je voudrais exprimer l’importance de revenir à l’essentiel, à ce qui est important, à ce qui est vrai.

transformation

Tout récemment et tout au long de l’année 2012, on nous a beaucoup parlé de la fin du calendrier Maya le 21 décembre 2012 ! … et de la « fin du monde »…

Je ne sais pas comment vous avez vécu cela, mais ce que je peux vous dire c’est que personnellement depuis plusieurs mois et même avant, j’ai ressenti de nouvelles énergies qui me poussaient à aller et à revenir à l’essentiel.

Je ne sais pas si c’est cela le sens du 21 décembre 2012 et des années futures. Personnellement je pense que oui car tout tend à le démontrer. Même si bien sûr il peut y avoir d’autres raisons, celle-ci me paraît cruciale et je vais vous expliquer pourquoi.

Je vais aussi vous expliquer qu’une des clé majeures du bien-être c’est d’être en accord avec notre être essentiel, c’est de faire ce qui nous correspond profondément et de vivre de manière vraie, authentique selon nos valeurs les plus élevées.

Lorsqu’on perçoit cette fin d’année 2012 comme une nécessité de revenir à l’essentiel (le solstice d’hiver est aussi propice à cela), alors le 21 décembre 2012 pourrait être la Porte qu’il nous faut pousser pour changer de niveau de conscience, passer d’un monde à l’autre, en finir avec notre monde (intérieur) superficiel et vivre des valeurs plus élevées, plus vraies.

Je savais que vivre l’essentiel est important pour notre équilibre personnel, psychologique et physique mais je pense que désormais cela sera d’autant plus important maintenant et que nous ne pourrons plus nous mentir à nous-mêmes sauf à vivre des déséquilibres pour ne pas dire plus …

Je vous invite donc à amorcer un cheminement personnel pour revenir à ce qui est le plus important dans votre vie et pour vous (retour à l’essentiel). Je vous invite donc à identifier ce qui est important pour vous, ce qui est essentiel dans votre vie afin d’être bien tout simplement.

retour à l'essentiel

Pourquoi vivons-nous aujourd’hui plus qu’auparavant des mutations, des changements de vie, de nombreuses remises en questions, des difficultés personnelles récurrentes ?

La période actuelle est propice à des mutations, à des transformations (fin de cycle, crise sociale et économique, gestation d’un nouveau monde).

De plus en plus de personnes sont bousculées dans leurs vies, leurs croyances, leurs systèmes de pensée, leurs visions.

Pourquoi ?

Il y a une raison principale à cela : nous nous sommes écarté de nous-mêmes, de notre conscience, de nos valeurs qui font sens, et, en conséquence, nous nous sommes perdu dans beaucoup de choses superficielles.

Lorsque je perds de vue ce qui est important pour moi, je commence à me perdre dans des futilités … des choses sans importance … et je commence à perdre mon équilibre.

C’est d’ailleurs intéressant de constater qu’au moment de la période la plus propice à un travail intérieur (Noël, fin d’année), à un retour à de vraies valeurs, et vivre l’essentiel (ce qui est profond), nous sommes énormément dans le superficiel avec les fêtes de fin d’année très … superficielles …

Bien sûr quand je dis cela, je garde toujours à l’esprit que tout n’est pas négatif et bien des choses sont positives (voir toujours le verre à moitié plein) comme par exemple des moments partagés en famille, mais où est passé l’authenticité ? …

Sommes-nous réellement bien dans ces moments-là ? …

Beaucoup de personnes confient qu’elles n’aiment pas les fêtes de fin d’années ou qu’elles ne sont pas bien à ce moment-là.

Et oui, cela correspond à un décalage entre ce qu’elles vivent et leur être profond

Le mal-être actuel, les mutations, les évènements difficiles sont liés au fait que, à un moment donné, nous nous écartons de nous-même, de nos propres valeurs, de notre identité profonde.

Nous ne sommes plus en accord avec nous-même, nous ne sommes plus en accord avec notre être profond.

Nous nous sommes séparés consciemment ou inconsciemment des valeurs de notre être, de nos aspirations les plus profondes.

Il va en découler à terme, un malaise, un mal-être … ou alors vont apparaître des événements qui vont nous secouer pour nous réveiller et nous remettre sur notre axe de vie essentiel, c’est-à-dire sur l’axe de vie correspondant à notre être profond.

La vie extérieure et matérielle fait souvent que nous nous écartons de nous-même et que nous perdons le sens profond de notre vie. A terme il y a un décalage entre notre conscience et les actes et faits matériels.

Si nous n’écoutons pas notre mal-être qui tôt ou tard va en découler, il se passera des évènements pour nous ramener au centre de notre être.

Et si malgré cela nous n’écoutons pas les messages, les évènements risquent de devenir encore plus douloureux.

Nous devons comprendre que le mal-être et tous les problèmes divers qui y sont liés, viendront toujours d’un décalage avec nos propres valeurs fondamentales liées à notre conscience ou esprit. Cela entraine toujours une perte de sens qui va nous déprimer …

Ce qui démontre cela, c’est la tendance de l’homme à aller vers toujours plus de matériel, de superficiel, entrainant la perte des vraies valeurs humaines, sociales et spirituelles, entrainant une perte de sens qui va avoir beaucoup de conséquences (déprime, maladies, conflits, échecs …).

Le matériel a son utilité et il est même très important. Cependant le danger sera toujours de nous perdre dans ce monde matériel en perdant de vue nos valeurs, celle de notre Conscience, de notre être profond.

Toute expérience est bonne à vivre, et vivre parfois superficiellement peut être aussi bon, cependant vivre principalement que cela devient dangereux car cela ne correspond pas à nos vraies valeurs, je parle ici des valeurs de l’esprit.

Il est donc important de revenir à nos valeurs et à vivre des choses qui nourrissent aussi notre âme et pas seulement notre estomac, nos désirs, notre égo ou nos comptes en banque …

être en équilibre

Il s’agit d’un équilibre et c’est à chacun de savoir ce qui est important pour soi et de le vivre.

A défaut comme déjà dit, la déprime nous guette, et surtout l’apparition de difficultés dont souvent nous ne comprenons pas pourquoi elles arrivent et qui nous secouent.

Chaque fois que dans ma vie, il y a du tangage, je dois vite me poser et remettre en questions certaines attitudes, certaines façons de faire et d’agir. Je dois revoir mes priorités et faire un retour sur Soi (introspection) pour vivre plus de valeurs proches de mon être, plus d’authenticité.

Cela demandera des temps de pause, de réflexion, d’introspection jusqu’à trouver les réponses.

La guérison ou la solution à un problème ne se produit qu’au travers de ce processus car la cause fondamentale de tous nos désagréments de vie, c’est que nous ne sommes plus en accord avec nous-même et nos valeurs.

Il est temps, en cette période, de vivre ce à quoi notre être profond aspire.

C’est le moment et c’est une vraie opportunité.

Amicalement,

Philippe CHENUAUD

Laissez-moi ci-dessous vos commentaires, vos sentiments, vos témoignages de ce que vous vivez actuellement dans cette période de transition vers un nouveau monde, qui est déjà là …

9 réflexions au sujet de « Retour à l’essentiel et changement de vie »

  1. negri

    Merci Philippe pour ce coaching, J’ai encore de la difficulté avec la relation dans le couple car on n’avance pas tous au même rythme mais je vis de plus en plus en conscience au niveau de mon travail, je suis dans le soin et il m’arrive souvent de vivre le coeur à coeur avec le soigné et là tout me semble juste , facile, léger, l’amour agit aux deux bouts de la relation et ce n’est que du bonheur.

    Répondre
  2. Françoise

    bonjour
    Il y a longtemps que j’ai pris conscience de l’importance à vivre pleinement ses valeurs, de ne pas entrer dans la globalité de l’autre puisque ce qui convient parfaitement à
    l’un ne conviendra à l’autre. Nous sommes tous uniques et à la recherche de nos valeurs.C’est le chemin qui mènera à la sérénité et au bonheur! Mais nous ne devons pas transgresser les lois de l’univers qui nous gouvernent…

    Répondre
  3. Marie Claude

    Bonjour Philippe,

    Je confirme se connecter à soi même (le MOI positif) est l’essentiel. Je rejoins le message de Françoise en disant que la vie nous ramène parfois, durement à l’essentiel donc prenons la vie dans le bon sens, pensons à nous même, c’est loin d’être égoiste car c’est l’essentiel pour que la vie nous sourit. Bravo Christophe tu as pris l’autoroute de la plénitude. Vive 2013. Marie Claude

    Répondre
  4. Christophe

    Bonjour Philippe,

    Voilà un grand moment que j’ai déjà décroché de ce coaching et comme par hazard (?), je prends le temps de te lire. Je confirme ce que tu dis, à savoir que je vis depuis quelques mois un profond mal aise (malaise) en moi se traduisant par de l’irratibilité, la colère, une très grande tristesse intérieure… Je veux changer tout cela pour aller vers la Lumière, l’Amour, le Partage, l’Abondance. C’est pour cela, que déjà, en janvier 2012 j’ai choisi de suivre le coaching Victoire. Mon but étant d’ETRE, JE suis. Quelque soit la décision de chacun, j’ai décidé de me respecté et de prendre ma place. Cela se fait, parfois, avec douleur et violence pour moi et pour autrui.
    Dernièrement, dans le cadre de mon travail, j’ai pris rendez-vous avec mes supérieurs hiérarchiques. Au cours de l’entretien, j’ai pu leur exprimer ma démotivation, le fait que j’ai besoin de stimuli intellectuels. Je leur ai proposé d’effectuer un mi-temps dans les soins et un autre temps destiné à la relaxation, à l’aromathérapie. Ils ont reconnu, tous deux, mes compétences mais le budget n’est pas suffisant pour cela.
    Résultat : je n’ai pas obtenu ce que je demandais mais je crois que j’ai reçu plus que cela car en m’exprimant, en toute confiance, j’ai été entendu. Cela m’a permis de lâcher un poids lourd.
    Le 20 décembre, j’ai pu marcher sur le feu, ceci afin de dépasser mes peurs, sortir de ma zone de confort. Je ne sais pas encore ce que cela va entraîner dans ma vie ; cependant, j’ai la satisfaction de l’avoir réalisé… Aujourd’hui, je ne réalise pas encore. Il est dit que la marche sur le feu permet de se reconnecter avec la joie (je l’espère de tout coeur).
    Le 21 décembre, j’ai participé à ma première hutte de sudation. Un fabuleux voyage en toute conscience afin de me connecter à mon âme. Me sentir uni avec le Tout.
    Hier, j’ai passé le cap du demi-siècle. Bien que la tristesse soit encore présente, je sens que quelque chose change en moi, je me sens plus fort, plus confiant en moi (merci EFT). Je continue sur le chemin de la construction de mon être. Vivement 2013.

    Répondre
    1. rafi

      Ta tristesse fait partie de ta guérisson, acceuille, aime, accepte. En faite, c’est l’ego qui boude, c’est lui qui est triste. Il est comme un enfant qui frappe ces pieds quand les chose ne vond pas comme il le voudra.

      Le clef est de nous désassocié de notre ego, et ensuite avoir l’ampathie envers lui. Moi, j’imagine mon ego comme mon enfants et je visionne la prendre dans mes bras pour la calmer. Il ne comprend pas notre démarche d’évolution et nos prise de conscience. Alors il panique et boude, c’est normal.

      Répondre
  5. DURAND Hervé

    Bonjour Philippe ,Gouverner s’est faire PEUR , ex:gripe H1 N1 , pénuries , le mot CRISE répété souvent……..et le bourage de crane de la fin du monde en est un exemple édifiant!!! c’est aussi pour faire du fric ; les Mayas ont parlés de FIN DE CYCLE et de renouveau (le verre à moitié plein) la population est télémanipulé par les médias et ne peut plus pour beaucoup se passer du NEGATIF sans arrêt répété… »vu à la TV »et un produit se vend 2à3 fois plus!!!! merci pour tes idées que je partage Hervé

    Répondre
  6. rafi

    Bonjour,
    Effectivement, je vie des gros changements et prises de conscience depuis le début de l’année.
    Pour moi, il y a un seul obstacle à franchir dans l’humanité; guérir la peur de mourir.
    Toute comportements humain viennent de cette peur; s’accoupler, la famille, la sexualité, manger, socialisé, travailler pour l’argent…
    L’humanité connait que l’action par peur, je crois qu’on commence tout juste à passer à l’action par amour pour soie, mais la peur est encore prédominante dans notre vie.
    Ce qu’on fait pour ne pas voir la peur est de les masquer avec plusieurs couches de mensonges.
    Par exemple; la famille, qu’on appelle l’amour entre 2 personne qui fond des reproductions par amour et qui forme une famille par amour. Pour moi, tout ça sont des mensonge, la vérité est qu’on vie dans une relation de couple par peur de mourir; le sexe est un besoin animal qui n’a aucun rapport avec l’amour, le besoin d’être dans une relation de couple pour avoir un(e) compagnon de vie est aussi par peur, la peur de rester seul, sans troupeau et de mourir seul. Tout ça sont des mémoires animaux qui sont encré dans nos cellules.
    Tu parle de prise conscience, en voici quelque un que j’ai vécu durant 2012.
    J’ai conclus une chose à travers tous ça, que l’humanité se dirige à autre chose qu’un être animal, à une autre espèce, sans peur, sans besoin, sans dualité intérieur. J’appelle ça la nouvelle espèce puisque la planète n’a jamais connu un tell être.
    Il n’y aura jamais une solution définitive jusqu’à longtemps qu’on porte encore des besoins animales. Donc la solution sera de se métamorphoser, en se connectant de plus en plus à notre âme et conscience, en apprenant à écouter et faire confiance à la petite voie à l’intérieur de nous.
    Et surtout, commencer à dire notre vérité du moment de plus en plus dans notre vie quotidien. Il n’y a que la vérité qui nous permettra de guérir nos peurs et nos blessures

    Répondre

Laisser un commentaire